Détour(s) d'Australie

Haere.net

Retrouvez nos aventures sur hære.net

Topoguides de randonnée en Australie et Nouvelle-Zélande, livres et récits de voyages

Un détour dans les West Mac Donnell Ranges – Partie 5 : Brinkley Bluff, Serpentine Gorge et Ochre Pits

La nuit passée au sommet de Brinkley Bluff n'a pas été de tout repos. Malgré le somnifère, le vent qui frappait les parois de la tente, faisant claquer la toile comme un tambour frappé d'arythmie, m'a empêché de dormir une partie de la nuit. Heureusement les bouchons d'oreille finissent par aider et gagner quelques heures de sommeil. Le réveil à 6h du matin nous sort de la tente pour admirer le lever de soleil. Nous aussi on a voulu voir ce que donnait le lever de soleil, il doit bien y avoir une raison pour laquelle tous ces randonneurs se lèvent au milieu de la nuit pour faire (...)

Un détour dans les West Mac Donnell Ranges — partie 3 : tu vois la montagne là-haut ? C'est là qu'on va.

Je me demande parfois comment font ceux et celles qui tournent autour du monde au rythme des tours de pédalier et de roues, à enchaîner les kilomètres, regarder défiler les paysages et le compteur, sans vraiment s'arrêter, essayant simplement d'atteindre l'objectif de la journée : 100, 150, 200 kilomètres. Ils ne s'arrêtent que rarement. Mais moi je suis simplement content de m'arrêter, marcher un peu, rester là à profiter du paysage, prendre des photos, m'arrêter toutes les dix minutes pour la moindre excuse. La vérité c'est que je ne veux pas vraiment avancer. Le monde (...)

Un détour dans les West Mac Donnell Ranges — partie 3 : Birthday Waterhole et Hugh Gorge

Je fais l'amère découverte dans la nuit que les somnifères ne permettent pas de dormir et se reposer, comme une véritable nuit de sommeil, et si je dors toute la nuit je continue à me réveiller toutes les 15-20 minutes pour me retourner à cause de l'inconfort et changer de position. Du coup je dors, mais niveau repos c'est à peine mieux. Bon, tant pis j'espère au moins que cela m'aidera à dormir sans cachets ensuite. Nous reprenons les vélos sur la route sous un soleil insolent pour ce milieu d'hiver : le thermomètre indique 30°C, cinq de moins qu'hier mais toujours chaud pour (...)

Un détour dans les West Mac Donnell Ranges — partie 2 : Simpsons Gap

La piste cyclable de Picnic Spur à Simpsons Flat serpente au pied des montagnes, au milieu de paysages sublimes. Ça roule bien, c'est sympa comme tout. Quinze kilomètres plus loin nous atteignons Simpsons Gap, et une nouvelle barrière anti-moto qui empêche nos vélos chargés de passer. Nous rejoignons le camping du Larapinta Trail, qui jouit d'un abri tout neuf, entièrement construit en acier, soudé, sans aucune vis ou assemblage, signe que le métal est la spécialité australienne. On peut dire que c'est construit pour durer ! L'abri est conçu pour protéger du soleil et un (...)

Un petit (long) détour dans les West Mac Donnell Ranges — partie 1, un peu de repos avant de conquérir le Larapinta Trail

Alice Springs est une ville vraiment étrange et fascinante. C'est la plus grande ville d'Australie centrale mais n'a que 28.000 habitants. Pourtant quand on rejoint la route qui mène de l'aéroport au centre ville on est tout de suite dans le bain d'une grande ville et de son flux incessant de camions, taxis et autres véhicules à moteur. Alors qu'il y a quinze minutes on était encore sur la Stuart Highway à ne voir qu'un véhicule toutes les 10 minutes, c'est ici un véritable convoi qui s'anime. Mais d'où viennent-ils tous comme ça ? Et pourquoi sont-ils tous si pressés ? Et c'est (...)

Stuart Highway, partie 2 — De Henbury Meteorite Crater à Alice Springs

Sortir des sentiers battus c'est une expression certes, mais aussi une réalité quand on décide de couper à travers la brousse là où aucune route, aucun sentier, panneau, pancarte ou direction n'indique où aller. C'est une activité qu'on apprécie tous les deux, et on hésite rarement à enjamber une clôture pour aller se promener n'importe où, pourvu que ça ait l'air chouette. Cela ne fait pas de nous des aventuriers, nous ne savons ni lire une boussole ni nous situer sur une carte. Mais on a un téléphone qui fait GPS, magie de la modernité. Alors ce matin on décide de (...)

Stuart Highway, partie 1 — De Marla à Henbury Meteorite Crater

Parcourir un pays à vélo est une expérience réellement singulière, et nous constatons que cela nous permet de prendre beaucoup plus de temps à apprécier les paysages et leurs changements. Moi j'étais déjà conquis, j'ai traversé d'Adelaide à Alice Springs déjà trois fois, deux fois en train et une fois en voiture, et à chaque fois le paysage est simplement à couper le souffle, varié, divers et fascinant. Et chaque saison le rend réellement différent. Et contre toute attente il change régulièrement, même d'un kilomètre à l'autre. Anne, elle, avait trouvé la (...)

Oodnadatta Track, partie 6 — Oodnadatta à Marla

Après ces derniers jours passés à batailler contre le vent puis contre la boue nous prenons un jour de congé bien mérité à Oodnadatta. Même si le patelin est un peu bordélique, avec souvent de la musique jusque tard dans la nuit, des gens qui crient, les chiens, etc. bref c'est assez « vivant ». Il y a même le cuistot de la roadhouse qui joue de la guitare toute la journée, un peu comme le groupe de musique dans le film Samson & Delilah de Warwick Thornton. Pas désagréable comme ambiance en réalité, disons que les jardins remplis de carcasses de voitures contrastent avec (...)

Oodnadatta Track, partie 5 - William Creek à Oodnadatta

Après William Creek, la route s'améliore, elle vient juste d'être refaite. Alors oui c'est toujours du sable et de la terre compactés, mais c'est plutôt lisse, sans trop de cailloux, et ça roule bien comme piste. Alors malgré le vent de face on parvient tout de même à aligner 25 kilomètres en deux heures avant de s'arrêter pour manger à l'ombre de quelques eucalyptus dans un lit de rivière à sec. Les vaches sont présentes ici en nombre, et les mouches aussi, depuis quelques jours c'est le déferlement. En même temps on est heureux d'avoir pu passer quelques semaines (...)

Oodnadatta Track, partie 4 - Coward Springs à William Creek

Après une nouvelle nuit d'insomnie à me retourner sur mon matelas gonflable je suis impatient de voir le jour se lever. Pour une feignasse comme moi ce genre de pensée est plutôt irréaliste, difficile de se dire qu'on sera soulagé de se lever tôt, alors que la plupart du temps je passe mon temps au lit, à dormir dix à douze heures par nuit. Ces jours-ci si j'arrivais à dormir plus d'une heure ou deux on pourrait appeler ça une bonne nuit. Mais ça n'arrive même pas. J'observe donc le soleil se lever par la porte du cottage abandonné. Et, bonne surprise, le vent est enfin (...)

Oodnadatta Track, partie 3 - Lake Eyre à Coward Springs

Après avoir levé le camp et parcouru quelques kilomètres nous rejoignons le bord du lac de sel, descendant en vélo et espérant pouvoir essayer d'y rouler. Hélas c'est un effort vain : même si la surface a l'air lisse et solide, ce n'est qu'une fine croûte de sel craquante qui recouvre une épaisse couche de boue et d'argile, on s'enfonce, impossible de pédaler, même à pied cela requiert un effort considérable pour avancer. Comme de la neige mais en plus collant. Anne avec ses petits pieds a du mal à garder ses chaussures aux pieds et finit par les enlever pour marcher (...)

Oodnadatta Track, partie 2 - Marree à Lake Eyre

Après une nuit dans le camping gratuit derrière l'unique hôtel de Marree (et un repas cher, peu fourni et sans goût), nous entamons l'Oodnadatta Track proprement dit en passant devant le bâtiment du Lake Eyre Yacht Club. Pour ceux qui n'ont pas compris le gag, le lac Eyre est un lac de sel, et l'eau n'y parvient qu'une fois tous les dix ans en moyenne, donc y faire du bateau n'est pas vraiment une activité typique. La route est bonne et déroule sous nos pneus une surface principalement lisse, et malgré le ciel bleu et le beau soleil le moral n'est pas au beau fixe : le vent qui (...)

Oodnadatta Track, partie 1 - Leigh Creek à Marree

Les Gammon Ranges ont été une superbe expérience, mais une expérience difficile aussi. Après un mois et demi sur les vélos et plus de 1.000 kilomètres parcourus le retour jusqu'à Leigh Creek fut éprouvant, avec la fatigue qui commence à me gagner. La route était parfois si cabossée qu'il m'a été difficile de finir certaines journées sans être à bout, physiquement et moralement, avec l'impression de ne faire que pédaler toute la journée, sans vraiment prendre le temps d'apprécier les lieux visités. Pressés par les réserves en eau et nourriture il nous est impossible de (...)

Dix jours dans les Gammon Ranges — Vulkathunha National Park

Ce qu'on ne vous dit pas dans les brochures touristiques sur l'Australie c'est qu'il n'y a pas que le sable, le soleil, les plages, les beaux paysages, les animaux sauvages, et tous ces trucs en -age. Certes la journée il fait beau, soleil, en général assez chaud, peu de pluie. Si rare que quand elle se pointe on est agréablement surpris. Sauf quand il faut pédaler dans la boue, évidemment. Mais la nuit, parfois, souvent, il fait froid, humide, on se caille les miches. Dès que le soleil se couche la température descend. Et ces jours-ci elle descend souvent en dessous de zéro. (...)

De Parachilna Gorge à Leigh Creek

Terminer le Mawson Trail et ses 900 kilomètres de pistes diverses et variées, ses montées et descentes, était pour nous une étape véritable, importante, une démarcation avec ce qui allait venir. Mais on ne pensait pas que la démarcation dans le paysage serait aussi brutale, nette et radicale. Après avoir visité un peu Parachilna Gorge en suivant le Heysen Trail qui suit le fond de la gorge, on en a vite eu marre de rester en bas alors que les montagnes autour avaient l'air si chouettes. Ni une ni deux on quitte le sentier, on enjambe un barbelé et nous voilà à l'assaut de la (...)

Mawson Trail — de Wilpena à Parachilna Gorge

Nous passons une journée à nous balader, en grimpant jusqu'au sommet de St Mary's Peak, offrant de jolies vues sur le parc des Flinders Ranges du haut de ses 1.171 mètres d'altitude. Au sommet mon vertige me rattrape, jolies falaises, mais je préfère les admirer à distance stratégique. Le lendemain on reprend les vélos après une longue discussion avec un prof australien qui accompagne ses élèves qui font du VTT sur un bout du Mawson Trail pendant trois jours. Et bien croyez-le ou non, cette activité fait partie d'une des quatre matières qui comptent pour leur bac (enfin (...)

Mawson Trail — de Laura à Wilpena (Flinders Ranges)

Après Laura on hésite, il a bien plu, mais maintenant il fait doux, gris, mais sec. Les pistes et routes seront-elles boueuses ? Un autre élément s'ajoute à la réflexion : suite au dévissage inattendu du bouchon du flacon d'huile pour chaîne (à cause des vibrations sur les chemins tape-cul), la moitié de nos chambres à air sont foutues, car partiellement recouvertes d'huile. L'effet que ça a eu sur le caoutchouc est impressionnant : ça a fait des bulles. Je ne sais pas si ça n'aurait pas rendu les chambres à air poreuses. Et du coup nous n'avons plus d'huile. Et le prochain (...)

Mawson Trail — Burra à Laura

Nous reprenons la route et découvrons un décor qui change doucement, des collines moutonnantes et verdoyantes nous passons à de petites chaînes de montagnes, du sable rouge et de la roche blanche. Plus de champs, plus de vignes, quasiment plus de moutons. Des eucalyptus, des vallées arides, du spinifex : ça y est on a rejoint l'Australie, la vraie, celle qui est restée plus ou moins sauvage. Les plaines sont découpées par des gorges creusées dans la terre, de manière dramatique, par les pluies torrentielles, aussi soudaines que rares. Ainsi ce qui de loin semble être une (...)

Mawson Trail — Adelaide à Burra

Après avoir séjourné quelques nuits chez Charmaine et David, nos hôtes WarmShowers à Adelaide, nous avons pris la piste cyclable qui longe la Torrens River depuis le centre d'Adelaide, jusque dans les Adelaide Hills. Sans oublier de passer au marché couvert pour acheter fruits et pains au chocolat à vil prix, en prévision des efforts à fournir. La piste cyclable est agréable, et la Torrens River, si large vers le centre d'Adelaide se transforme rapidement en un simple ruisseau étroit. Il s'élargit un peu à nouveau au moment de remonter la Torrens Gorge, point de départ du (...)

J+8 à J+12 — Une petite balade dans les montagnes du Victoria

Voici quelques jours que nous sommes sur Melbourne, le train pour Adelaide est réservé pour le 2 juin, et en attendant d'aller prendre le train on s'est dit qu'on allait se promener un peu dans le coin, on est donc partis pour 5 jours dans les montagnes du Victoria, à l'est de Melbourne. Le parcours choisi nous mènera de Lilydale, à une heure de train du centre de Melbourne, et le long d'un rail trail (ancienne voie ferrée recyclée en piste cyclable) jusqu'à Warburton, une petite bourgade pittoresque au pied des Yarra Ranges et de Mt Donna Buang, la montagne la plus proche de (...)

Pour plus de lecture, consulter les archives : avril 2015, mai 2015, juin 2015, août 2015, septembre 2015, octobre 2015, novembre 2015, décembre 2015, janvier 2016, mai 2016, juin 2016.